);

Dexcom, ça vous parle ?

QUOTIDIEN

En France, quand on parle de capteur de glycémie, on pense de suite au Freestyle Libre (FSL pour les intimes), développé par les laboratoires Abbott. Il est rond, il est petit, et il fleurit partout dans les rues !

Dans cet article j’aimerais vous parler de son concurrent : Le Dexcom. Il est beaucoup moins connu, car son remboursement se fait à certaines conditions. Pourtant, il est INCROYABLEMENT génial. Vous l’aurez deviné, c’est le mien, et il mérite amplement d’être présenté à tous ceux qui ne sont pas 100% satisfaits du FSL.

Les différences de glycémies

Appareils de glycémie VS Capteurs

Comme vous le savez sûrement déjà, les glycémies données par les capteurs sont légèrement “en retard” par rapport à celles indiquées lors d’une prise de glycémie par capillarité (appareil de glycémie traditionnel).

Pour ceux qui ont besoin d’un petit rappel, cela s’explique par la différence de procédé. Les glycémies traditionnelles, dites capillaires, mesurent le taux de sucre dans le sang. Tandis que les capteurs de glycémie mesurent la glycémie depuis le liquide intersticiel. Concrètement, les glycémies de nos capteurs ont un petit retard de 5-10 minutes en temps réel.

Sur un exemple concret : Vous êtes en train de descendre, et votre glycémie, prise de manière traditionnelle, est à 0,60. Si vous regardez votre capteur, il se peut qu’il vous indique 0,80 ou 0,70 avec un indicateur de baisse. Il est légèrement en retard. C’est normal.

Ce qui l’est moins, c’est quand vous voulez vérifier votre glycémie, que votre courbe est stable, et que vous capteur est complètement à côté de la plaque.

Et là je ne fais pas de la pub pour Dexcom, c’est juste une réalité : le FSL 1, et même le FSL 2, celui que la Sécurité Sociale française nous rembourse, est APPROXIMATIF pour ne pas dire à la ramasse pour certaines personnes. (pour ma part j’avais une moyenne de 0,70 de différence)

Rare image d’un Freestyle Libre et d’un appareil de glycémie, côte à côte et partageant un résultat quasi identique !

Le FSL 1 & 2 : confort et liberté, mais glycémies approximatives

Il s’agit là d’un constat général. Certains n’ont pas de problème de fiabilité avec ce capteur (et je parle de ceux qui vérifient par capillaires hein, pas de ceux qui sont dans le déni et ferment les yeux).

Si vous êtes satisfaits de votre Freestyle, c’est super ! C’est tout de même le plus discret du marché français, et il est agréable à porter. C’est aussi le premier capteur qui a été remboursé en France.

Cependant, vous êtes nombreux à remarquer un décalage entre vos capillaires et les données de votre capteur Freestyle. Je lis d’innombrables témoignages de DT1 déçus de leur HBA1C par rapport au résultat prévisionnel donné par le capteur Abbott. À chaque fois, j’ai envie de leur écrire pour leur dire que nous avons une seconde option sur le marché français… Parce que, peu sont au courant que le Dexcom existe !

Le Dexcom est précis, TRÈS précis

Le capteur de glycémie Dexcom est vraiment fiable. Dès sa sortie en juin 2018, (une longue année après le Freestyle Libre), il annonce la couleur avec son choix de calibration quotidienne. Avec le Dexcom G4, la précision est garantie certes, mais elle a un prix : il nous faut le calibrer au moins une fois par jour (On appelle “calibration” l’option (facultative) des capteurs, permettant d’entrer sa glycémie après vérification par prise du taux de sucre traditionnelle).

Il est remboursé par la Sécurité Sociale française, mais n’est pas en libre service dans les pharmacies. En effet, pour obtenir le Dexcom, il vous faut créer un dossier auprès de votre diabétologue, et c’est un prestataire de santé qui s’occupe de vous approvisionner.

Il existe 3 critères pour être éligible au remboursement :

Adultes et enfants âgés d’au moins 2 ans avec
taux d’HbA1c ≥ à 8%
et/ou
• hypoglycémies sévères ayant conduit à des interventions médicales en urgence.
et/ou
nécessitant un support à distance pour la gestion optimisée de leur diabète par leur entourage proche (parents ou aidants).

Alors, prêts à en savoir plus ?

Quand j’amène mon Dexcom G4 prendre l’air dans les Calanques de Marseille.

Le FSL reste le plus petit capteur

Oui, si votre seul critère est esthétique, le FSL restera gagnant car il est le plus petit des capteurs de glycémie ! Du moins si on parle des capteurs remboursés, sur le marché français.

Que ce soit le FSL 1 ou 2, la taille du capteur ne change pas. Et parce que je suis sadique, voici en photo le FSL 3 ! Lui par contre, a nettement changé !

Inutile de vous dire qu’on ne sait pas quand il sera remboursé… Rappelons tout de même qu’Abbott avait fièrement annoncé que le FSL 2 serait remboursé en France en 2018, et ô joie, il arrive enfin en mai 2021…

L’incroyable visuel fournit par Abbott pour l’annonce de son Freestyle Libre 3 !

Le Dexcom est le plus fiable

Vous l’aurez compris, dès sa sortie en 2018, le Dexcom s’est positionné comme un capteur précis et fiable.

De juin 2018 à fin 2020, nous avons eu le Dexcom G4 en France. En décembre 2020, nous passons au Dexcom G6, qui est un véritable bijou !

[Lire l’article sur le Dexcom G6 pour tout savoir]

En effet, il est toujours aussi précis, mais SANS calibration, les amis !!!!

Le G7 va aussi envoyer du lourd ! Il faudra le comparer au FSL 3 !

FSL 1 & 2 VS DEXCOM G6

Pour rappel, le remboursement du FSL 2 a enfin été annoncé pour mai 2021. Le FSL 2 est plus précis (moins que le Dexcom G4, encore moins que le Dexcom G6), et il possède des alertes (mais il faut se scanner pour cela, la glycémie ne s’affiche pas sinon). Le FSL 2 peut fonctionner avec une application mobile, (ou son lecteur FSL 2) mais n’affiche pas la glycémie en continu.

Le Dexcom G6 est remboursé en France depuis décembre 2020 (sous certaines conditions).
Ce qui change du G4 au G6, c’est qu’il peut fonctionner avec une application mobile (ou son terminal c’est comme vous voulez), que sa pose est beaucoup plus pratique et s’apparente désormais à celle du Freestyle Libre d’ailleurs, et qu’il est SANS CALIBRATION, mais toujours aussi précis !

Freestyle Libre

– Il est en libre service dans les pharmacies sous ordonnance.
– Il est discret et petit.

– Les glycémies ne s’affichent pas en continu, il faut se scanner.
– Il dure 14 jours maximum.
– Il n’est pas très précis (même si le FSL 2 l’est un peu plus).
– Il n’a pas de calibration mais conseille des vérifications à chaque hypoglycémie ou hyperglycémie.
– Le FSL 1&2 sont compatibles avec des systèmes permettant de visualiser les glycémies depuis le téléphone (Miao-Miao, Bubble, etc.)
– Le FSL 2 peut fonctionner sur une application mobile.
– Le FSL 1 ne possède pas de système d’alarme.
– Le FSL 2 possède un système d’alarme mais il faut se scanner pour voir la glycémie.
– Possibilité de partager les données en temps réel (surveillance pour les accompagnants par ex)

Point environnement et tri des déchets : Abbott n’a pensé ni à la planète, ni aux agents de tri des perforants. Il y a beaucoup de plastique, le capteur ne se recycle pas et l’aiguille se trouve dans l’applicateur ! Autrement dit, si vous voulez bien faire, il vous faut isoler l’aiguille de l’applicateur pour pouvoir la jeter dans une poubelle jaune DASTRI.
Évolution : Abbott est en train de mettre en place son propre système de tri des déchets. Affaire à suivre.

Dexcom G6

– Il est distribué par un prestataire de santé (à voir avec son diabétologue)
– Il est plus volumineux que le FSL.
– Les glycémies s’affichent en continu (portée de 10 mètres)
– Il dure officiellement 10 jours (mais il suffit de ré-activer le capteur pour relancer un cycle).
– Il est extrêmement précis et fiable.
– Il ne possède pas de calibration.
– Il peut fonctionner sur une application mobile.
– Il possède différentes alarmes :
• hypoglycémies et hyperglycémies (taux personnalisables)
• taux en baisse ou en augmentation (seuils personnalisables)
• alarme obligatoire pour hypoglycémies sévères
– Possibilité de partager les données en temps réel (surveillance pour les accompagnants par ex)

Point environnement et tri des déchets : Dexcom non plus n’est pas parfait niveau planète, il y a aussi beaucoup de plastique en définitive. À noter que chez eux aussi, l’aiguille reste dans l’applicateur, qui est un peu gros pour nos boîtes DASTRI.
Évolution : Dexcom prévoit de faire partie du tri des déchets officiels de DASTRI, et des mesures de recylclages sont aussi en cours : on croise donc les doigts !

Bonus retour d’expérience : Je faisais des réactions allergiques au FSL après 8 mois d’utilisation (cloques, brûlures, démangeaisons, etc.). L’adhésif du Dexcom tient très bien, et il est aussi plus aéré. Il m’arrive de porter le Dexcom trois semaines d’affilés et je n’ai jamais fait de réactions allergiques avec lui (bientôt 3 ans de Dexcom).

BREF, si vous en avez marre du FSL, essayez le Dexcom !

Laissez-nous un commentaire sur Facebook ou Instagram !

Commentaires