);

Diabète de type 1 et sport

Diabète de type 1 et sport

Dans cet article, je voulais aborder une thématique qui me tient très à cœur ! LE SPORT. Parce que bien sûr, on peut faire du sport !

On a tous déjà entendu que le sport était bon pour la santé, et cela s’applique également à tous les diabétiques. Le sport est bon l’organisme, notre résistance, le moral, la confiance en soi, bref, c’est vraiment quelque chose de très positif.

Comment gérer le sport avec mon Diabète ?

J’ai souhaité écrire cet article aujourd’hui pour encourager tous ceux qui essaient de trouver leur équilibre dans le sport. Avec un Diabète de type 1, ce n’est pas facile. Je ne vais pas vous mentir, il est fort probable que vous galériez un peu le temps de comprendre comment vous réagissez face à sport.

Mais ne vous inquiétez pas, si vous vous laissez une chance, ça va super bien se passer !

Regardez il s’en sort tellement bien lui… 😉
@everyday_t1d

Aurais-je oublier de faire les présentations ? Voici Austin, un diabadass comme vous le serez bientôt ou l’êtes déjà !
@everyday_t1d

Anne & Elise courent aux couleurs de Diab’Aide, leur association. Les deux jumelles sont DT1 et se régalent à courir des marathons. (elles sont trop belles hein)

Quand le sport vous fait baisser la glycémie

Par définition, faire du sport vous fait dépenser de l’énergie, et donc va faire baisser le sucre dans votre sang : votre glycémie. Il y a donc beaucoup de diabétiques qui ont tendance à faire des hypoglycémies pendant l’effort ou juste après.

Chacun trouve alors la solution adaptée à son Diabète :
• baisser son insuline (si le sport est juste après un repas/goûter)
• manger un morceau avant
• manger un encas après
• régler sa pompe pour baisser son basal (créer un débit de basal temporaire)

etc.

 

 

Chrithel Oerum, une instagrameuse que j’adore et qui pète la classe. Site internet : Diabetes Strong

Quand le sport vous fait monter la glycémie

Du sport qui donne des hyperglycémies ? Qu’est-ce qu’elle raconte elle ? Oui, oui. Vous avez bien lu. Le coupable ici s’appelle l’adrénaline. Encore une fois cela dépend des diabétiques, mais nous sommes beaucoup à réagir ainsi à l’adrénaline. Lorsque vous êtes excité(e), lors d’une compétition par exemple, vous êtes heureux(se), stressé(e) et votre fréquence cardiaque monte, avec votre glycémie. Ce genre d’émotions fortes peut provoquer des hyperglycémies.

De la même façon, un effort violent et rapide vous fera probablement davantage monter la glycémie (cross-training cardio-training, sprint, etc.) qu’une course longue distance à allure modérée…

 

 

Oui, oui, de nouveau Austin. DT1 POWEEEER
@everyday_t1d

Le sport, un moyen d’accepter son Diabète ?

J’ai envie de dire : OUI.

Je pense vraiment que le sport aide à se sentir mieux de manière générale, mais particulièrement pour les diabétiques car c’est un moyen très efficace de s’approprier son Diabète. Vous allez chercher à comprendre, avec comme but précis de pouvoir profiter joyeusement du sport que vous avez envie de faire. C’est ludique et agréable, et vos efforts vont vite payer !

Pour ceux qui portent des capteurs et des pompes à insuline, c’est aussi l’occasion de vous familiariser avec leur port. Je trouve que le rapport étroit avec notre corps durant le sport est très important pour accepter nos dispositifs médicaux. Lorsque vous réussirez votre séance, vous aurez l’impression de former une équipe avec votre Diabète. Vous aurez envie de partager avec la terre entière combien vous avez géré la situation. (Et bonne nouvelle ! Il y a Facebook et Instagram, c’est fait pour ça, allez-y ah ah)

Lissie, LA personne qui m’a littéralement réconciliée avec les capteurs, et poussée à vouloir une pompe Omnipod… (je veux dire elle est tellement jolie avec pourquoi pas moiiiii) @needlesandspoons

MON EXPÉRIENCE PERSONNELLE

Puisque je suis passée très récemment à la pompe à insuline Omnipod, je vais vous faire part de mes deux expériences face à sport : stylos et pompe à insuline.

Pour commencer, je me suis réellement remise au sport il y a trois ans ! Avant ça je faisais de l’équitation et j’adore ce sport mais pour ma part je ne l’ai jamais dosé en tant que tel. (et pourtant je transpirais et j’avais des courbatures… bref)

Aujourd’hui je cours plusieurs fois par semaine (je ne vais pas m’attarder dessus car nous sommes en plein confinement pour le Coronavirus et ça me brise le cœur…), et je marche beaucoup. J’aime sortir en nature, prendre l’air et me maintenir en forme.

 

Mon sport sous multi-injections

Comprenez-moi bien, je fais du sport également pour compenser ma gourmandise incorrigible alors l’idée c’était de ne pas devoir manger davantage pour prévenir les hypoglycémies… Sinon on ne s’en sortait plus ! (moi et mes bourrelets)

Du coup généralement j’essayais de faire du sport après mon petit-déjeuner, afin de baisser de moitié l’insuline du repas, ou faire du sport avant le repas du soir, afin de réduire pareil, de moitié l’insuline du repas. Cela marchait à peu près pour moi, et j’avais toujours du sucre sur moi au cas où ma séance aurait raison de ma stratégie.

Pour les compétitions, c’était compliqué, car l’adrénaline pouvait me faire monter trèèèèès trèèèès haut, en un temps record… Je me souviendrais toujours de cette course de 15km en juin (il faisait déjà trèèès chaud j’habite en Provence) et fière de moi, je déposais dans mon sac la télécommande de mon freestyle libre qui indiquait une glycémie respectable de 1,30. Une fois dans le SAS de départ, l’excitation est montée, j’étais à fond, et je suis partie, le cœur léger. Au bout de 10min, j’ai déchanté : bouche sèche, déshydratation, plus que de raison… Cette course a été un vrai calvaire. Je n’ai pas fait de test d’acétone, mais je vous laisse imaginer la catastrophe puisque je suis passée de 1,30 à 3g en 15 min avec l’adrénaline, et j’ai passé toute la course à plus de 3,50…

Après cette douloureuse expérience, j’ai appris à dompter la bête, et quelque soit la beauté de ma glycémie avant de partir, je me faisais une piqure d’insuline pour contrer ce pic. Le deuxième soucis avec les compétitions, comme si cela ne suffisait pas… c’était que je faisais des hypoglycémies à répétitions jusqu’à 48h après l’effort… (comment est-on censée mincir dans ces conditions barbares ??)

Je n’ai jamais trouvé de réelles solutions pour ces hypoglycémies à répétitions, et finalement j’ai arrêté de faire des courses OCR  en compétition, (courses en nature avec franchissement d’obstacles style : grimper une corde, escalader, se suspendre etc.) ce qui a réglé le problème ah ah. Je préfère les trails maintenant, et c’est moins violent niveau cardio, alors tout le monde y trouve son compte.

 

Mon sport sous pompe à insuline

Alors là, rassurez-vous, ça va être tellement rapide…

Sous pompe vous avez ce qu’on appelle les débits de basal temporaire. Pour rappel sous pompe vous avez de l’insuline H24 au compte goutte, qui correspond à l’insuline lente pour les stylos (sauf que dans la pompe c’est de la rapide injectée petit à petit). Cette insuline basale est complètement personnalisable. Vous pouvez créer des réglages de basal temporaire qui correspondent à vos séances de sport…

Par exemple, je cours deux fois par semaine avec un husky (oui oui je réalise ma chance hé hé) sur une distance de 9km et comme monsieur fait des pauses pour marquer son territoire, nous alternons marche et course et la balade dure 1h15. J’ai sur ma pompe un réglage de basal temporaire qui s’appelle Louky 9km, et il s’agit d’un effort de 1h15 avec 50% d’insuline basale en moins. En partant je l’active, et je fais mon sport comme si de rien n’était, ça marche du feu de Dieu chez moi.

Et puis lorsque je me rate, maintenant je peux juste dire à ma pompe d’arrêter toute administration d’insuline et HOP ça remonte tout seul… (bon quand c’est trop tard c’est trop tard hein mais ça marche souvent)

 

Moi, lors de ma dernière sortie avant le confinement total… =’)

Et vous ? Comment se passent vos séances de sport ?

Laissez-nous un commentaire sur Facebook ou Instagram !

Continuez votre découverte et lisez…

Diabète de type 1 et sport

Dans cet article, je voulais aborder une thématique qui me tient très à cœur ! LE SPORT. Parce que bien sûr, on peut faire du sport ! On a tous déjà entendu que le sport était bon pour la santé, et cela s'applique également à tous les diabétiques. Le sport est bon...

Qu’est ce que le Diabète ?

DÉFINITION : Notre corps a besoin d’énergie pour fonctionner : le glucose.Mais afin que le glucose passe de notre sang à nos cellules et organes, nous avons besoin d’insuline. Lorsque le pancréas n’en produit plus, ou trop peu, on parle de diabète.Le Diabète de type 1...

Le traitement du Diabète de type 1

Oui, rassurez-vous, il y en a un, et il marche plutôt bien !Dans cet article, nous allons voir ensemble comment se soigne le Diabète de type 1. Quelles sont vos options et sur quels critères choisir votre traitement. Mais comme vous l'avez  sûrement compris, le...

Hypoglycémies et Hyperglycémies

DÉFINITION : Il s'agit de résultats de votre glycémie : de votre taux de sucre/glucose dans le sang. Votre glycémie devrait se situer entre 0,80 g/L, et 1,40 g/L. Lorsque vous n'avez pas assez de sucre dans le sang, vous êtes en hypoglycémie : < 0,80g/L Lorsque...

Les suivis médicaux du Diabète de type 1

Lorsque l'on est diabétique de type 1, il y a certains examens médicaux obligatoires, afin de vérifier que vous soyez en bonne santé et prévenir les complications.Avec ton diabéto tu t'allieras.Évidemment, la première chose, c'est le suivi régulier avec un...

Qu’est ce que le Diabète ?

Qu’est ce que le Diabète ?

DÉFINITION : Notre corps a besoin d’énergie pour fonctionner : le glucose.
Mais afin que le glucose passe de notre sang à nos cellules et organes, nous avons besoin d’insuline. Lorsque le pancréas n’en produit plus, ou trop peu, on parle de diabète.

Le Diabète de type 1 n’est aucunement causé par une mauvaise alimentation. Il s’agit d’une maladie auto-immune.

Autant vous prévenir maintenant, vous allez en entendre des vertes et des pas mûres sur le Diabète. Les gens ont toujours de merveilleux conseils, recettes magiques et idées reçues sur le Diabète, mais TRÈS RARES sont ceux qui savent de quoi ils parlent. Apprenez dès à présent à lâcher prise à ce sujet, et économisez votre énergie à des fins plus utiles.

La confusion concernant l’alimentation provient de la différence méconnue entre type 1 et type 2. Les diabétiques de type 1 ne représentent que 10% des diabétiques, et il est assez peu fréquent dans les médias de lire la spécification des types : non, on parle de sucre, de sédentarité, de personnes âgées et de “diabète”. C’est tout.

Il existe plusieurs types de Diabète.

Le plus répandu est le type 2 : il nécessite un régime alimentaire, pour aider le pancréas à gérer l’insuline, car les diabétiques de type 2 sont résistants à l’insuline. Le sport et une alimentation saine sont souvent la clé pour soigner le diabète de type 2. Il représente 90% des diabétiques. Il peut être héréditaire, et peut se guérir.

Ces notions de régime alimentaire, sport et guérison possible ne concernent pas les diabétiques de type 1. Vous entendrez souvent des personnes vous assurer qu’il vous suffirez de courir un peu et de manger de la salade pour ne plus être diabétique. Rappelez-vous que les personnes qui connaissent la différence entre le diabète de type 1 et le diabète de type 2 sont TRÈS RARES. Aucun jus de papaye ou graines du Tibet ne vous guérira de votre diabète de type 1.

Le diabète de type 1 est une maladie auto-immune, qui vous accompagnera toute votre vie. Ne le combattez pas, ne vous en faites pas un ennemi, ne le vivez pas comme une déclaration de guerre. Acceptez-le, domptez-le, faites-en un allié, vivez avec lui.

Si vous êtes curieux concernant les autres types de diabète, tels que le diabète gestationnel, le LADA ou le MODY, voici un lien qui vous les présentera :
https://www.diabete.qc.ca/fr/comprendre-le-diabete/tout-sur-le-diabete/types-de-diabete

Le Diabète de type 1 est caractérisé par un pancréas qui ne produit plus d’insuline : le sucre que vous ingérez (et vous faîtes bien) reste alors coincé dans votre sang, sans pouvoir nourrir vos cellules et vos organes. Or nous avons besoin d’insuline, alors vous devrez vous injecter de l’insuline vous même. Que vous décidiez de porter une pompe à insuline ou d’utiliser des stylos d’insuline et de vous piquer dès que nécessaire, la logique est la même : le but est de normaliser votre glycémie. (la glycémie est le taux de sucre qui se trouve dans votre sang ; un appareil de glycémie ou un capteur de glycémie comme sur l’image, vous aidera à le savoir)

 

Continuez votre découverte et lisez…

Diabète de type 1 et sport

Dans cet article, je voulais aborder une thématique qui me tient très à cœur ! LE SPORT. Parce que bien sûr, on peut faire du sport ! On a tous déjà entendu que le sport était bon pour la santé, et cela s'applique également à tous les diabétiques. Le sport est bon...

Qu’est ce que le Diabète ?

DÉFINITION : Notre corps a besoin d’énergie pour fonctionner : le glucose.Mais afin que le glucose passe de notre sang à nos cellules et organes, nous avons besoin d’insuline. Lorsque le pancréas n’en produit plus, ou trop peu, on parle de diabète.Le Diabète de type 1...

Le traitement du Diabète de type 1

Oui, rassurez-vous, il y en a un, et il marche plutôt bien !Dans cet article, nous allons voir ensemble comment se soigne le Diabète de type 1. Quelles sont vos options et sur quels critères choisir votre traitement. Mais comme vous l'avez  sûrement compris, le...

Hypoglycémies et Hyperglycémies

DÉFINITION : Il s'agit de résultats de votre glycémie : de votre taux de sucre/glucose dans le sang. Votre glycémie devrait se situer entre 0,80 g/L, et 1,40 g/L. Lorsque vous n'avez pas assez de sucre dans le sang, vous êtes en hypoglycémie : < 0,80g/L Lorsque...

Les suivis médicaux du Diabète de type 1

Lorsque l'on est diabétique de type 1, il y a certains examens médicaux obligatoires, afin de vérifier que vous soyez en bonne santé et prévenir les complications.Avec ton diabéto tu t'allieras.Évidemment, la première chose, c'est le suivi régulier avec un...

Le traitement du Diabète de type 1

Le traitement du Diabète de type 1

Oui, rassurez-vous, il y en a un, et il marche plutôt bien !
Dans cet article, nous allons voir ensemble comment se soigne le Diabète de type 1. Quelles sont vos options et sur quels critères choisir votre traitement.

Mais comme vous l’avez  sûrement compris, le Diabète de type 1 se traite par administration d’insuline dans le corps. Et NON il n’y a pas de régime.

Vive les capteurs de glycémie !

Connaitre votre glycémie, votre taux de sucre dans le sang, c’est la base pour pouvoir adapter votre traitement ! Et là, on a fait un sacré saut car si avant on devait se faire une glycémie avec un appareil de glycémie, vous savez le petit stylo auto-piqueur, la goutte de sang, la bandelette branchée à l’appareil tout ça tout ça… Et bien maintenant nous avons des capteurs de glycémie qui vous permettent de savoir votre glycémie non stop ! Vous pouvez voir une courbe, et cela a révolutionné le Diabète.

Vous pouvez toujours continuer sans capteur, mais vous n’aurez que 3-4 glycémie par jour, quand vous les ferez, sûrement avant les repas, et vous ne saurez pas ce qui s’est passé entre. Les capteurs sont un outil extraordinaire je vous conseille de les adopter !

Le principe du capteur de glycémie est simple, c’est un dispositif que vous posez sur votre peau, pour 1 ou 2 semaines selon le capteur. À la pose, une petite canule s’insère dans votre peau (vraiment rien d’insurmontable niveau douleur, ne tournez pas de l’œil, ça va aller), et grâce à son petit terminal, ou votre téléphone selon le dispositif choisi, vous aurez les résultats !

Maintenant que vous savez votre taux de sucre, parlons de l’insuline. Pour fonctionner, votre corps a besoin d’insuline, car c’est ce qui permet à votre sucre de passer dans vos cellules et vos organes, et de ne pas rester en trop grande quantité coincé dans votre sang !

 

Je vous parlerai ici du traitement dit de l’insulinothérapie fonctionnelle. C’est le plus récent, le plus adapté et selon moi, celui qui vous offrira la meilleure qualité de vie !

 

Le calcul des glucides

Si vous avez bien compris le principe du Diabète de type 1, vous savez que de base, il y a trop de sucre dans votre sang, puisque sans insuline, il est coincé.

La base du traitement est donc une insuline (dite “lente” si vous vous injectez l’insuline par stylo, ou dite “basale” si vous avez choisi une pompe à insuline) qui circule tout au long de la journée dans votre corps, afin de réguler votre taux de sucre. Si vous ne mangiez pas, ne faisiez pas de sport et n’étiez soumis à aucun stress ou émotion forte, cela suffirait à vous équilibrer.

Maheureusement, ou plutôt heureusement pour nous, notre vie est riche, tout comme notre alimentation, alors vous allez devoir en plus de cette “base”, ajoutez de l’insuline rapide. À chaque prise de sucres, que ce soit un repas ou un goûter, vous allez apprendre à calculer les glucides, les repérer, et les adapter en doses d’insuline pour rester équilibré.

Ne vous inquiétez pas, vous pourrez apprendre le calcul des glucides en hôpital, et vous serez accompagné par votre diabétologue pour choisir vos doses. Vous ne serez pas seul, et très vite, vous deviendrez un as du calcul de glucides et des doses d’insuline qui en découlent.

Il y a autant de Diabètes différents que de diabétiques, aussi, vous apprendrez à vous connaitre, et prendre les décisions adaptées à votre profil. Il n’y a pas de recettes magiques.

Il existe de nombreux livres qui peuvent vous aider pour apprendre à calculer les glucides. Et puis avec l’habitude, vous ferez tout de tête.

Bon du coup le luxe d’ignorer ce que vous mangez vraiment ne vous sera pas possible, mais la bonne nouvelle, c’est que du coup vous aurez de bonnes connaissances en nutrition. Et ça, c’est la classe.

Pompe à insuline ou stylos ?

Parlons de choses sérieuses maintenant ! Team pompe ou stylo ??

Pas de panique, l’avantage avec les traitements du Diabète de type 1, c’est que vous n’êtes jamais piégé : vous pouvez toujours changer.

 

Les stylos ou multi-injections :

Avec les stylos d’insuline, l’avantage, c’est que vous ne portez pas votre Diabète sur vous, à l’exception du capteur de glycémie que je vous recommande vivement. Vous calculez vos glucides, vous choisissez votre dose, vous sortez votre stylo, un petit pic et retour dans la trousse de Diabète. C’est discret, mais vous devrez au minimum vous faire 4 piqures par jour, qui correspondent :
• aux trois injections de repas (plus si vous prenez des goûters)
• à votre insuline lente, injectée à heure fixe (celle qui vous maintient à un taux correct tant que vous êtes à jeun)

Les stylos d’insuline se délivre sous ordonnance dans votre pharmacie. Vous en aurez donc toujours deux avec vous : votre stylo de lente et votre stylo de rapide.

Ils se conservent à température ambiante, mais craignent le grand froid ou les grandes chaleurs. À porter contre soi au ski donc, et à protéger en pochette isotherme à la plage par exemple.

Tant qu’ils ne sont pas ouverts, les stylos d’avance se conserve au frigo. Une fois ouvert, vous pouvez les laissez dehors à température ambiante.

 

La pompe à insuline :

La pompe à insuline se porte comme un capteur de glycémie : en contact direct avec votre peau. Il s’agit d’un boitier souvent relié à une tubulure et un cathéter (Il existe aussi une pompe dite patch, appelée l’Omnipod, qui n’a ni tubulure ni cathéter et ça c’est la vie les amis).

La plupart des pompes à insuline se règlent directement par le boitier, ou via une télécommande. Une canule insérée dans votre peau vous permet de vous administrer de l’insuline non stop, pour la “basale”, et au besoin lorsque vous mangez. Ces injections ponctuelles s’appellent “bolus”.

Les réglages sont plus fins, il y a beaucoup plus de possibilités, mais il faudra la changer régulièrement, et accepter de la porter sur vous. C’est un rapport différent. De nos jours, les enfants sont souvent passés sous pompe d’office, car c’est un dispositif très pratique et sécurisant pour les parents.

Lorsque vous avez une pompe, vous devez cependant vous munir d’un traitement de secours par stylos, au cas où la pompe aurait un problème. En terme de matériel, vous avez donc les deux.

Les flacons d’insuline ou recharges des pompes se conservent aussi à température ambiante, et non ouvertes, au frigo. De la même manière que les stylos, ils craignent le grand froid et la grande chaleur.

Voilà, une fois votre capteur en place et de l’insuline sur vous, vous êtes parés pour vous occuper de votre Diabète !

N’hésitez pas à discuter de tout cela avec votre médecin, mais encore une fois, rien ne vous empêche de passer plus tard à la pompe à insuline, ou revenir aux injections par la suite. Il en va de même pour les capteurs de glycémie.

Bref, soyez libres et heureux !

Les bases du Diabète de type 1

Diabète de type 1 et sport

Dans cet article, je voulais aborder une thématique qui me tient très à cœur ! LE SPORT. Parce que bien sûr, on peut faire du sport ! On a tous déjà entendu que le sport était bon pour la santé, et cela s'applique également à tous les diabétiques. Le sport est bon...

lire plus

Qu’est ce que le Diabète ?

DÉFINITION : Notre corps a besoin d’énergie pour fonctionner : le glucose.Mais afin que le glucose passe de notre sang à nos cellules et organes, nous avons besoin d’insuline. Lorsque le pancréas n’en produit plus, ou trop peu, on parle de diabète.Le Diabète de type 1...

lire plus

Le traitement du Diabète de type 1

Oui, rassurez-vous, il y en a un, et il marche plutôt bien !Dans cet article, nous allons voir ensemble comment se soigne le Diabète de type 1. Quelles sont vos options et sur quels critères choisir votre traitement. Mais comme vous l'avez  sûrement compris, le...

lire plus

Hypoglycémies et Hyperglycémies

DÉFINITION : Il s'agit de résultats de votre glycémie : de votre taux de sucre/glucose dans le sang. Votre glycémie devrait se situer entre 0,80 g/L, et 1,40 g/L. Lorsque vous n'avez pas assez de sucre dans le sang, vous êtes en hypoglycémie : < 0,80g/L Lorsque...

lire plus

Hypoglycémies et Hyperglycémies

Hypoglycémies et Hyperglycémies

DÉFINITION : Il s’agit de résultats de votre glycémie : de votre taux de sucre/glucose dans le sang. Votre glycémie devrait se situer entre 0,80 g/L, et 1,40 g/L.

Lorsque vous n’avez pas assez de sucre dans le sang, vous êtes en hypoglycémie : < 0,80g/L

Lorsque vous avez trop de sucre dans le sang, vous êtes en hyperglycémie : > 1,80 g/L
(il est marqué 1,40 plus haut, mais pour les diabétiques, nous sommes plus souples)

L’hypoglycémie, à l’instar de l’hyperglycémie, n’est pas un signe de Diabète.

Effectivement, vous avez sûrement déjà assisté à une hypoglycémie, ne serait-ce qu’en cours d’EPS, quand un de vos camarades a eu la charmante idée de ne pas manger le matin avant le cours de sport. L’hypoglycémie n’est pas propre aux diabétiques, tout le monde peut faire une hypoglycémie. L’hyperglycémie elle en revanche, n’est possible que pour les diabétiques, car un pancréas fonctionnel ne laissera jamais, même après une descente sauvage de pot de Nutella, la glycémie trop monter.

L’hypoglycémie

Il y a de nombreuses explications à une hypoglycémie pour un diabétique. Vous avez pu surdoser votre repas, sous-estimer votre activité sportive, courir de manière impromptue derrière votre bus jusqu’à l’arrêt suivant…

Il est important d’essayer de comprendre pourquoi, afin d’éviter au maximum ce désagrément. Mais dans l’absolu, commencez par vous sucrer.

Les signes de l’hypoglycémie sont pâleur, tremblements, état d’ébriété, irritabilité, vertiges, fatigue, hallucinations, faim, etc.

Que faire en hypoglycémie ?

L’important est de faire remonter votre glycémie. Si cela vous est physiquement possible, sucrez-vous avec raison. Nul besoin de boire votre bouteille de sirop cul sec. Normalement, quelques morceaux de sucres suffisent. Personne ne vous jugera si vous vous sucrez trop, mais il faudra par la suite gérer à l’inverse, une hyperglycémie, et vous n’avez pas envie de tomber dans le cercle vicieux des montagnes russes. Le mieux est de déterminer par expérience de combien vous avez besoin, et de se contenter du nécessaire.

Comment se re-sucrer ?

Vous n’aurez qu’une envie croyez-moi, vous sentir mieux, rapidement. Comme leur nom l’indique, les sucres rapides seront vos alliés. Lors d’une hypoglycémie, le plus efficace reste de manger du sucre, boire du sirop, un jus, du miel, de la confiture, ce que vous voulez tant qu’il s’agit d’un aliment ou d’une boisson avec des sucres rapides.

Notez que le chocolat n’est pas votre ami lors d’une hypoglycémie car comme tout aliment gras, il vous re-sucrera en gros traitre, c’est à dire fort certes, mais pas tout de suite.

Certains attendent un peu après avoir ingurgité du sucre, puis complètent avec un féculent : biscuit, pain, etc. C’est comme vous le sentez, chacun est différent. Pour ma part c’était la procédure quand j’étais enfant, mais cela fait très longtemps que j’ai arrêté de le faire car le sucre rapide me suffit pour remonter. (faut voir ce que je m’envoie à chaque fois aussi… je vous souhaite d’être plus raisonnable que moi ah ah)

Il est conseillé de rester au calme après une hypoglycémie. Là encore, vous apprendrez à vous connaitre et adapter votre comportement.

L’hyperglycémie

Là aussi vous allez sûrement de longs moments à essayer de comprendre pourquoi votre glycémie a subitement décollé ! Mauvais calcul de glucides ? Stress ? Vous avez surestimé votre sport ? Parfois, on ne sait tout simplement pas. Il arrive que votre corps aie ses particularités. Pour ma part, j’ai un pic d’hyper à minuit ainsi qu’à 4h du matin. J’ai donc adapté mon traitement en fonction, l’important c’est de s’adapter, on ne peut pas toujours tout expliquer.

Les symptômes de l’hyperglycémie sont la déshydratation, maux de tête, nausées, troubles de la vue, etc.

Que faire en hyperglycémie ?

Comme vous pouvez le deviner, il vous faut faire baisser votre glycémie. Il n’est pas bon pour vous de rester trop souvent en hyperglycémie.

Pour désamorcer une hyperglycémie, il vous faut vous administrer de l’insuline. On peut les appeler “correctifs”, et que ce soit par injection ou par votre pompe à insuline, ils vous permettront de retrouver une glycémie normale.

Il est déconseillé de faire du sport en hyperglycémie, car vous pouvez aggraver la situation en produisant de l’acétone. Et sport et acétone, ça ne fait pas bon ménage du TOUT. (l’acétone de manière générale ce n’est pas bon hein… vous pouvez vérifier que vous n’en avez pas grâce à des bandelettes spéciales sur votre appareil de glycémie).

Ces articles pourraient également vous intéresser…

Diabète de type 1 et sport

Dans cet article, je voulais aborder une thématique qui me tient très à cœur ! LE SPORT. Parce que bien sûr, on peut faire du sport ! On a tous déjà entendu que le sport était bon pour la santé, et cela s'applique également à tous les diabétiques. Le sport est bon...

Qu’est ce que le Diabète ?

DÉFINITION : Notre corps a besoin d’énergie pour fonctionner : le glucose.Mais afin que le glucose passe de notre sang à nos cellules et organes, nous avons besoin d’insuline. Lorsque le pancréas n’en produit plus, ou trop peu, on parle de diabète.Le Diabète de type 1...

Le traitement du Diabète de type 1

Oui, rassurez-vous, il y en a un, et il marche plutôt bien !Dans cet article, nous allons voir ensemble comment se soigne le Diabète de type 1. Quelles sont vos options et sur quels critères choisir votre traitement. Mais comme vous l'avez  sûrement compris, le...

Hypoglycémies et Hyperglycémies

DÉFINITION : Il s'agit de résultats de votre glycémie : de votre taux de sucre/glucose dans le sang. Votre glycémie devrait se situer entre 0,80 g/L, et 1,40 g/L. Lorsque vous n'avez pas assez de sucre dans le sang, vous êtes en hypoglycémie : < 0,80g/L Lorsque...

Les suivis médicaux du Diabète de type 1

Lorsque l'on est diabétique de type 1, il y a certains examens médicaux obligatoires, afin de vérifier que vous soyez en bonne santé et prévenir les complications.Avec ton diabéto tu t'allieras.Évidemment, la première chose, c'est le suivi régulier avec un...

Les suivis médicaux du Diabète de type 1

Les suivis médicaux du Diabète de type 1

Lorsque l’on est diabétique de type 1, il y a certains examens médicaux obligatoires, afin de vérifier que vous soyez en bonne santé et prévenir les complications.

Avec ton diabéto tu t’allieras.

Évidemment, la première chose, c’est le suivi régulier avec un diabétologue. Choisissez-le(la) bien, car il/elle sera votre allié(e) ! C’est le diabétologue qui vous fournira les ordonnances et s’occupera des prises en charge pour la pose des capteurs ou de pompe à insuline.

Il est recommandé de consulter un diabétologue au moins tous les 3 mois.

Avant chaque consultation chez le diabétologue, veillez à faire votre hémoglobine glyquée : il s’agit d’une analyse sanguine qui détermine la moyenne de vos glycémies sur 2-3 mois.

Ci-dessous, une illustration vous aidant à comprendre les chiffres.

Examens médicaux annuels et Diabète

Il vous faudra également prendre rendez-vous annuellement avec des médecins tels que : l’ophtalmo, le cardiologue, le dentiste. Voyez cela directement avec votre diabétologue ou votre médecin traitant : ils en profiteront également pour vous prescrire des analyses sanguines complètes une fois par an.

 

Redoubler d’attention

De manière générale, il faut redoubler d’attention lorsqu’on est diabétique, car tout peut aller vite. Lorsque vous êtes malade, n’hésitez pas à consulter, et veillez régulièrement à ce que vous soyez en bonne santé : pied, peau, cicatrisation, etc.

Mieux vaut prévenir que guérir !

 

Les bases du Diabète de type 1

Diabète de type 1 et sport

Dans cet article, je voulais aborder une thématique qui me tient très à cœur ! LE SPORT. Parce que bien sûr, on peut faire du sport ! On a tous déjà entendu que le sport était bon pour la santé, et cela s'applique également à tous les diabétiques. Le sport est bon...

lire plus

Qu’est ce que le Diabète ?

DÉFINITION : Notre corps a besoin d’énergie pour fonctionner : le glucose.Mais afin que le glucose passe de notre sang à nos cellules et organes, nous avons besoin d’insuline. Lorsque le pancréas n’en produit plus, ou trop peu, on parle de diabète.Le Diabète de type 1...

lire plus

Le traitement du Diabète de type 1

Oui, rassurez-vous, il y en a un, et il marche plutôt bien !Dans cet article, nous allons voir ensemble comment se soigne le Diabète de type 1. Quelles sont vos options et sur quels critères choisir votre traitement. Mais comme vous l'avez  sûrement compris, le...

lire plus

Hypoglycémies et Hyperglycémies

DÉFINITION : Il s'agit de résultats de votre glycémie : de votre taux de sucre/glucose dans le sang. Votre glycémie devrait se situer entre 0,80 g/L, et 1,40 g/L. Lorsque vous n'avez pas assez de sucre dans le sang, vous êtes en hypoglycémie : < 0,80g/L Lorsque...

lire plus