);

Le Diab’Note

QUOTIDIEN

Un carnet de glycémie,

mais pas n’importe lequel !

Pour ceux qui suivent Le Jardin d’Aubépine et La Belle & le Diabète sur les réseaux sociaux, le Diab’note n’a plus de secret pour vous ! Le lancement de ce nouveau produit a eu lieu le 3 septembre 2020 sur la boutique en ligne de Virginie (Le Jardin d’Aubépine : et oui, elle ne s’appelle pas Aubépine…courage vous allez vous en remettre)

Dans cet article, je vais revenir sur cette collaboration avec Le Jardin d’Aubépine, et la force de ce carnet de glycémie qui je l’espère (pour ceux qui veulent se relancer dans les notes écrites) deviendra votre nouvel allié !

Je ne note plus mes glycémies

On ne va pas se mentir, nous sommes très peu à noter nos glycémies à la main ! Personnellement, mon dernier véritable carnet de glycémie (c’est à dire avec des vraies glycémies et pas rempli à la va vite avant le RDV chez le diabéto hein) date de ma première année de lycée. OUCH.

Pourtant, c’était très répandu il y a quelques années, que s’est-il passé ?

La digitalisation de nos données

Depuis que nous sommes passés aux capteurs de glycémies, notre rapport aux carnets de glycémie a complètement changé. On trouve de plus en plus d’applications pour rassembler et synchroniser nos données. C’est pourquoi nous avons lentement mais sûrement arrêté de noter nos petits résultats dans ces cases trop petites.

Oui, ces cases toujours trop petites, ce qui m’amène au second point :

Des carnets désagréables à utiliser

On voit fleurir depuis quelques années de nombreux modèles de tableaux, partagés par les diabétiques sur les réseaux sociaux. “Voici le tableau que j’utilise pour noter mes glycémies, car je n’aime pas les carnets. Si ça peut aider d’autres DT1, je le partage ici”.

Et on comprend cette pratique : les carnets de glycémies actuels ne sont guère adaptés. Depuis l’insulinothérapie fonctionnelle (traitement qui consiste à calculer ses glucides et faire la dose d’insuline adapté), nos besoins ont changé. Nous avons tant à réfléchir avant chaque dose, et il y a tant de choses à noter…

Pourtant, les carnets sont quasiment tous en A6, les cases sont minuscules, les espaces de notes plus symboliques que pratiques : bref, personne n’aime les utiliser. Autre point important : ce sont des carnets de santé, ils ne sont pas forcément esthétiques.

 

Pourquoi noter ses glycémies ?

Oui, vous allez me dire : “pourquoi se lancer dans un carnet de glycémie si vous saviez déjà que plus personne ne note ses résultats et que tout est digitalisé ?”

Très bonne question Augustine, pour laquelle nous avons une réponse tout aussi pertinente : Parce que noter ses glycémies reste le meilleur moyen de réguler son Diabète.

Prendre le temps de noter

Pour en avoir discuté avec de nombreuses personnes, et compte tenu de notre propre expérience, Virginie et moi avons constaté une chose avec la digitalisation : “trop de données, tuent les données”.

Entre les courbes de tendance, les superpositions, les pourcentages, et toutes les données de doses d’insuline de nos pompes (ou stylos connectés), c’est la jungle !

La véritable jungle, celle qui vous amène à regarder rapidement votre HBA1C prévisionnelle puis quitter l’application. Au final, vous ne notez plus, mais vous n’analysez plus non plus.

Bien sûr, nous continuons à utiliser notre mémoire à court terme pour apprendre de nos erreurs et régler nos doses, mais cela n’est pas comparable avec la force d’une analyse bien faite sur toute une semaine, en un seul coup d’œil. Nous n’avons pas forcément envie de le faire, cela prend du temps et de l’énergie, mais c’est indiscutable : noter ses glycémies apporte du recul et une vision d’ensemble de nos résultats.

Un seul coup d’œil, beaucoup de réflexions

Les carnets de glycémie sont conçus avec des tableaux d’une semaine sur chaque page. Cela veut dire qu’en un seul coup d’oeil, vous pouvez apprécier l’équilibre (ou non) de toute votre semaine, et comparer facilement vos résultats d’un jour à l’autre.

C’est un outil fabuleux pour nous aider à prendre les bonnes décisions et changer nos doses si cela est nécessaire.

Le Diab’Note,

un carnet pas comme les autres

Le Diab’Note est un carnet de glycémie conçu par des diabétiques de type 1, pour des diabétiques de type 1 ! Et devinez quoi ? Cela se ressent. Chaque case ou espace a été réfléchi en amont, en prenant compte de nos expériences au quotidien. Il dure six mois !

 

Enfin la place de s’exprimer

Le Diab’Note est un carnet au format A5, facile à glisser dans votre sac, mais fonctionnel : vous aurez la place d’écrire. Fini les cases carrées qui vous font demander pourquoi les glycémies comportent 3 chiffres et une virgule. Les cases à remplir du Diab’Note sont adaptées à ce que vous avez à écrire, et vous pourrez même garder votre écriture habituelle !

 

Pompes à insuline ou stylos ?

On est d’accord qu’une personne sous pompe à insuline a des problématiques et des besoins différents d’une personne sous injections par stylos ? Alors POURQUOI ne proposer qu’un seul carnet ??

La première bonne résolution du Diab’Note est qu’il existe une version différente selon votre traitement.

Qu’est-ce qui change ?

Au delà de détails appréciables tels que l’utilisation d’un vocabulaire adapté (bolus/injections, basale/insuline lente, etc.), nous avons travaillé sur les différents besoins ! La version pompe à insuline comprend des espaces dédiés pour écrire vos réglages de basales par plages horaires, et des cases suffisamment grandes pour noter vos bolus prolongés par exemple ! Tandis que la version stylo vous laisse la possibilité, dans un encart dédié, de modifier votre dose d’insuline lente sans rature.

La page IF et jeûne glucidique (qui ne se substitue guère à une consultation avec votre diabétologue) est également différente d’un traitement à l’autre. Mais je vous laisse découvrir ces subtilités, ce serait bête de tout vous dévoiler ici !

 

L’esthétique du Diab’Note

Une collaboration de feu tout en douceur

 

Si Virginie a fait appel à moi, c’est avant tout car je suis graphiste de formation. Nous avons donc réfléchi le Diab’Note ensemble, et j’ai réalisé toute la partie création graphique sous le regard bienveillant mais critique de Virginie, du Jardin d’Aubépine.

Pour nous, le graphisme était aussi important que l’aspect fonctionnel et pratique, car s’il y a bien une raison qui ressort toujours lorsqu’on demande à un diabétique pourquoi il n’utilise plus de carnet de glycémie, c’est que “c’est moche”.

Et n’en déplaise à tous fabricants de carnets de glycémie actuels, c’est une triste réalité. Pourtant, cela ne nous a pas paru si compliqué de se pencher sur une version femme et une version homme, d’apporter de la couleur et d’essayer de faire quelque chose de joli, qui ne vous rappelle pas forcément que c’est un carnet médical.

Car avant d’être un carnet médical, le Diab’Note est surtout un carnet d’expérience. Toute votre vie se retrouver notée au travers de glycémies, de doses, d’annotations et de dessins d’humeur (comment ça vous n’avez jamais dessiné dans votre carnet ?)

Bref, vous m’en direz des nouvelles !

Virginie et moi sommes très friandes de retours, que ce soit pour nous adresser des mots d’amour ou pour nous suggérer des améliorations ! C’est comme cela qu’on progresse !

Pour les plus curieux, voici le VLOG que Virginie a réalisé sur l’aventure du Diab’Note ! Notamment je suis montée à Nancy pour le lancement !

Je vous le dis de suite, vus l’accueil et les affinités qui sont en train de se créer entre nous, ce ne sera pas la dernière fois que vous me verrez en compagnie de la belle Virginie ! 😉

Longue vie au Jardin d’Aubépine !

Commentaires