EASD

La Digitalisation

EASD, quésaco ?

L’EASD est un grand évènement européen sur la recherche et les innovations concernant le Diabète. On y retrouve les grands acteurs du monde du Diabète, des conférences riches et techniques, et un stand pour chaque laboratoire.

Cette année, il se tenait à Lisbonne ! Et c’est avec un plaisir non dissimulé que j’ai accepté l’invitation de Roche Diabète France.

Les grandes innovations de 2017 ayant déjà été abordées dans mon article précédent sur l’ATTD,  j’aimerais vous parler :

  • de notre séjour, et plus particulièrement de la thématique du #DiabetesMeetUp de Roche : LA DIGITALISATION
  • de mon petit coup de cœur de ce congrès : la pompe Kaleido, qui sortira bientôt en France (pas de date officielle à ce jour).

.


.#DiabetesMeetUp

Comme lors de l’ATTD en février dernier, #DiabetesMeetUp organisé par les laboratoires Roche, ont permis aux blogueurs européens actifs dans le monde du Diabète, de se réunir, échanger : partager.
C’est donc dans le bel hôtel Sana Lisboa que nous nous sommes retrouvés et congratulés sur nos stickers de pompes, lecteurs et capteurs…! (C’est une très bonne entrée en matière pour discuter)
Le lendemain, vers les coups de midi, nous avons rejoint le lieu du meeting.
Avant cela, en bons diabétiques, nous avons dévoré le magnifique buffet que Roche nous avait préparé. 60 diabétiques devant un buffet, c’est la fête ! Fini l’ère des DT1 tristes, frustrés… Pendant ces trois jours, nous avons fait honneur à la Gourmandise.

 

 

 

  

C’est donc pendant notre digestion que nous sommes passés aux choses sérieuses et avons écoutés les différents intervenants sur le thème de la Digitalisation dans notre quotidien, et l’arrivée des intelligences artificielles.

 

Les applications de calculs de glucides : GoCARB

Avec l’IF, nous devons calculer nos glucides, afin de doser au mieux l’insuline dont nous avons besoin. Mais quel casse-tête lorsqu’on souhaite le faire VRAIMENT bien. La quantité, les sucres cachés… Il y a de quoi se retrouver avec un résultats approximatifs, même si l’expérience aide à engranger toutes ces connaissances.
De nombreuses applications ont vues le jour (peut-être le sujet d’un prochain article) pour aider au calcul des glucides, de manière toujours plus précise, toujours plus rapide et complète. Le projet GoCARB en fait partie, et on nous a présenté ses avantages, son intérêt et son fonctionnement.

Personnellement je n’utilise pas ce genre d’applications, mais je pense que beaucoup de diabétiques ont intégrés cette habitude, et vivent au quotidien avec ce genres d’applications.

En faites-vous partie ? Qu’attendez-vous de ce genre d’applications ? Qu’en pensez-vous ?

 

 

L’assistance digitale : MySugr

Dans le même mouvement, beaucoup d’applications de gestion du Diabète au quotidien sont sorties. Elles vous aident à prendre du recul, à tout noter, synchroniser, calculer vos doses, et pour certaines, vous donnent même des conseils.
Je m’interroge sur ces nouvelles technologies, leurs intérêts, leurs points forts, leurs points faibles.

  • Aimeriez-vous être assisté dans la gestion de votre Diabète au quotidien ?
  • Qu’attenderiez-vous de ce genre d’applications ?
  • Que pensez-vous du partage de vos données avec le corps médical ?
  • Êtes-vous méfiants des nouvelles technologies qui tendent à ouvrir et partager vos informations personnelles concernant votre Diabète ?

Tant de questions qui se posent à l’heure d’une société toujours plus connectée, ouverte et évolutive. Étant née vers les années 90, je reste pour ma part sceptique à ce genre de système, et ressens une méfiance naturelle vis à vis de tous les clouds et partages d’informations. Cependant j’ai remarqué que ce n’était pas forcément le cas des autres blogueurs présents, ce qui a fait de cette réunion un moment de partage très enrichissant.

Qu’en pensez-vous ? Vous êtes-vous déjà posé ce genre de questions ?

 

 

.


.L’EASD  :

L’EASD est l’occasion pour nous petits blogueurs diabétiques d’avoir une vision d’ensemble de tout ce qui existe sur le marché européen en matière de capteurs, de pompes, et d’insuline. Chaque laboratoire a son stand, ses intervenants, et une vitrine de leurs produits les plus innovants.

Je suis toujours aussi enthousiaste concernant l’EVERSENSE de Roche, (Cf. L’article de l’ATTD 17) qui propose une approche qui me correspond davantage que les capteurs tels que le Guardian Connect, le Freestyle Libre ou le Dexcom. Vivement qu’il sorte.

  • Ils travaillent actuellement pour que sa durée passe de 3 mois à 6 mois.
  • Il est SOUS la peau (je m’adresse donc à tous ceux qui comme moi, ne veulent rien directement sur eux)
  • la petit coque transmetteur FN est petite, fine et noire, et s’enlève facilement.
  • Il propose des alarmes facultatives (hypo & hyper), et des courbes de glycémie.

 

 

Je souhaiterais cette fois-ci vous parler d’un stand en particulier. Un beau stand, design, moderne, innovant :

KALEIDO

Derrière Kaleido se trouvent des gens intelligents, passionnés, subtils.
Il y a quelque chose que je déteste dans mes produits : leur aspect médical. Ce graphisme rarement moderne qui vous rappelle quelque part, que vous n’êtes pas en train de vous offrir un Ipod, mais bien une pompe à insuline. Avec Kaleido, laissez ça derrière vous.

Je l’avoue, je suis la cible parfaite de Kaleido. Vous auriez dû voir ma tête quand je me suis retrouvée pour la première fois sur leur site internet : un enfant dans un magasin de jouets. Il y a des laboratoires qui font effort sur le design, mais là, on est sur du high level.

Kaleido, c’est beau.

Alors qu’est ce que c’est ? C’est une pompe à insuline petite,(5×3,5cm) légère, discrète, et extrêmement design. Elle se compose d’un boitier avec recharge d’insuline, d’un tout petit cathéter relié, court à la manière de la Cellnovo. Vous contrôlez ce beau matériel avec l’aide d’une petite télécommande et d’un logiciel simple, design et efficace.

Rien de fou me direz-vous ? En plus, même court, il y a un cathéter, contrairement par ex à tout hasard, à l’OMNIPOD ?
Regardez les images.

  

  • Elle est personnalisable : 10 couleurs disponibles, plus belles les unes que les autres ! Avec le boitier, la télécommande et même le cathéter assortis ! (bonne chance pour choisir)
  • Elle est petite : moins épaisse que l’Omnipod qui avouons-le, est assez volumineux même si je reconnais ses innombrables qualités.
  • Vous n’aurez plus envie de pleurer en tenant votre télécommande, ou en regardant l’application.
  • Elle ne vous procurera pas cette petite sensation de transporter votre perfusion avec vous.

  

Bref, je n’ai qu’une chose à dire : Vivement qu’elle sorte en France !!