PRATIQUE

Le paysage français des capteurs de glycémie

Les progrès médicaux de ces dernières années ont complètement changés le paysage du Diabète de type 1

L’insulinothérapie fonctionnelle

Nous avions déjà beaucoup apprécié l’application de l’insulinothérapie fonctionnelle, principe selon lequel on n’adapte plus sa vie à ses injections mais ses injections à sa vie.

Pour ceux qui ne le sauraient pas, il s’agit d’un « nouveau » principe de traitement du Diabète de type 1. Une injection d’insuline lente par jour à heure fixe permet un équilibre à jeun. Puis à chaque repas, grignotage, bref prise de glucides, il suffit de calculer les grammes de glucides et s’injecter de l’insuline rapide. La liberté. 

Pour ceux et celles qui comme moi, « mangeaient des pâtes à 19h à Noël », du fait d’une piqure matin et soir, nous obligeant à régler nos journées de la même façon, c’était la fête ! La fin d’années de frustration, de manger en cachette sans pouvoir cacher ses hypers… Une nouvelle ère quoi.

Ouiiii nous aussi on peut s’empoisonner avec du Nutella et contribuer à la destruction de la planète en prime ! Yeahhhh !

L’arrivée des capteurs

L’arrivée des capteurs a été une vraie révolution !

Véritable prouesse technique, elle a permis aux diabétiques de goûter à la liberté et de sauver leurs doigts en abolissant le long rituel de la prise de glycémie. Plus besoin de se poser et sortir son appareil, ses bandelettes, son auto-piqueur et de se laver les mains. Un geste simple pour scanner le capteur vous donne votre glycémie. On appelle cela le système de mesure de glucose en continu.

Le premier sur le marché à avoir été remboursé ne se présente plus : le Freestyle Libre, FSL pour les intimes.

Puisque l’on commence à avoir le choix, avec l’arrivée de nouveaux concurrents, je vous propose un petit comparatif.

N’hésitez pas à donner votre expérience.

Mes conseils pour choisir son capteur :

Bien sûr, l’aspect général de votre capteur compte. Ils sont plus ou moins gros, plus ou moins pratiques. Tout dépend de votre quotidien, de l’endroit où vous souhaitez le mettre, de votre sensibilité. Naturellement, vous choisirez le capteur qui vous plait le mieux.

Quel durée ?

Je me doute que le plus long vous conviendra parfaitement, cependant il vous faut aussi garder à l’esprit que la plupart des capteurs sont des « patchs ». Si vous avez la peau sensible, le contact de la colle et du sparadrap plus de 7 jours ne vous sera peut-être pas agréable voir même impossible. 

Calibration ou pas Calibration ?

Là aussi je devine que vous préfèrerez ne plus utiliser votre lecteur traditionnel. Cependant du fait du décalage entre la glycémie dite capillaire (traditionnelle qu’on connait bien, avec la goute de sang) et la glycémie prise du liquide interstitiel (nouveau système arrivé avec les capteurs) peut vous faire changer d’avis. Hormis le fait qu’il faut comprendre que la glycémie donnée par le capteur aura environ 5-10 min de retard par rapport à la glycémie traditionnelle, il arrive que sans calibration, le résultat reste approximatif.

Certaines personnes n’ont aucun problème, mais si ce n’est pas votre cas, vous serez quelque peu énervé de découvrir que votre belle journée à 1,30 était en fait une journée à 2,00… C’est bête hein ? Un mini correctif et vous auriez géré la situation… La précision, c’est la vie.

Les alertes, bon plan ?

Là c’est personnel. La possibilité d’être alerté (vibration ou sonnerie) lorsque vous êtes en hypoglycémie ou en hyperglycémie peut être très intéressant pour certains, ou envahissant et superflu pour d’autres.

Les capteurs en France

FSL

Le capteur des laboratoires Abott est à ce jour le plus connu en France. Il est celui qui offre le plus de confort, de discrétion et de liberté. Il est bien sûr remboursé.

– dure 15 jours

– se pose très facilement

– donne les courbes

– ne fait absolument pas mal à la pose

– possède le système d’alerte hypo/hyper (la V2 annoncée pour janvier 2019… bon en retard visiblement mais bientôt)

– ne demande aucun calibrage (moins précis que ses concurrents)

Dexcom

Le capteur Dexcom (G4) est remboursé en France (voir avec votre diabétologue pour les conditions). C’est le moment de réfléchir s’il vous conviendrait mieux ou non que le FSL, ou si vous allez le choisir pour être votre premier capteur ! Le dernier en date est le G6, mais il n’est pas encore sorti en France. Le G5 n’est pas encore remboursé.

– dure 7 jours

– se pose facilement

– donne les courbes

– alertes hypo/hyper

– calibration toutes les 12h (=> précision)

Gardian Connect

Le Guardian Connect des laboratoires Medtronic n’est pas encore remboursé seul. Le remboursement du capteur s’applique cependant à ceux qui disposent de la pompe Enlite 2 couplée avec. (La pompe est remboursée aussi bien sûr)

– dure 6 jours

– se pose facilement

– donne les courbes

– alertes hypo/hyper

– calibration toutes les 12h

L’Eversense

Ce capteur est en phase de test en France. Il s’agit de la toute dernière technologie des laboratoires Roche. L’Eversense est le fameux capteur sous la peau dont vous avez peut-être déjà entendu parler. On a hâte qu’il sorte et SURTOUT qu’il soit remboursé…

– dure 6 mois

– nécessite une intervention (très courte 5min) pour inciser et placer le dispositif

– capsule sous la peau + transmetteur amovible dessus

– donne les courbes tant que le transmetteur est en place

– alertes hypo/hyper

– calibration toutes les 12h

Voici pour l’instant le paysage français des capteurs…! On aime la liberté que cela procure, les courbes qui nous aident à mieux nous comprendre et la synchronisation directe sur les appareils ou nos téléphones via les applications adaptées.

De nouveaux concurrents sont en marche, mais puisque ce n’est pas pour tout de suite, et qu’ils ressemblent beaucoup à ceux déjà en place, je n’en parlerai pas dans cet article.

Que dire à part que nous avons hâte qu’ils soient tous remboursés pour pouvoir faire notre choix !

Et vous, lequel utilisez/utiliserez-vous ?