RÉAGISSONS

Le FSL m’a brûlé

Nous sommes de plus en plus à avoir des brûlures, des allergies, des plaques, il est temps de faire bouger Abbott ! Aidez-moi à les faire réagir ! Faisons-nous entendre, forçons-les à regarder la réalité en face, ils doivent améliorer leur produit !

On ne présente plus le Freestyle Libre... Ce capteur a changé nos vies. Nous offrant liberté, contrôle de la glycémie en continu et confort... Il est remboursé depuis février 2018, il est beau, il est pratique...

Mais avec son utilisation prolongée, de plus en plus de personnes ne peuvent plus le porter : allergies, brûlures, décollements...

Étant moi-même concernée, je suis allée à la rencontre de la représente d’Abbott lors du congrès de l’EASD début octobre 2018.

Je porte le Freetsyle Libre depuis novembre 2017. Je n’ai jamais eu aucun problème jusqu’en juin. 6 mois d’utilisation sans la moindre réaction sur mon bras. Puis tout a basculé. Comme beaucoup, ça a commencé à me picoter, j’avais systématiquement des traces rouges, quelques boutons.

Aujourd’hui, deux jours suffisent pour que j’ai la peau BRÛLÉE. La zone d’irritation n’est même pas au niveau du patch autocollant, mais au centre, au contact direct du capteur.

ABBOTT, LE ROI DE LA COMPASSION ET DE LA RÉACTIVITÉ

Mon but en allant à leur rencontre était donc de leur demander s’ils avaient beaucoup de retours concernant des brûlures et des allergies. Savoir quelles étaient nos options pour leur montrer qu’on étaient beaucoup, que ça comptait, et qu’il fallait faire quelque chose.

Je trouve ça injuste de nous avoir rendu accroc à ce confort et cette technologie, et de laisser tomber ceux qui en deviennent allergiques de par les composants qu’ILS CHOISISSENT.

La représente Europe d’Abbott (celle qui avait l’agrégation officielle pour fièrement nous montrer leur FSL V.2 qui venait de sortir) m’a gentiment fait comprendre que forcément avec le nombre d’utilisateurs importants depuis son remboursement, le chiffre des allergies avaient augmenté, et qu’en gros, je pouvais aller me faire cuire en oeuf parce qu’ils ne feraient rien.

Je l’ai clairement ressenti comme un manque de respect. C’est le domaine de la santé, on ne vend pas des porte-clés là !

"Pour Abbott, 3% de brûlés, ce n'est pas grave."

Déjà, nous sommes beaucoup plus que 3%, car nous ne l'avons pas tous signalé.
Et vous pouvez demander à d'autres laboratoires, 3%, ÇA COMPTE.

FAISONS ENTENDRE NOTRE VOIX, FAISONS BOUGER ABBOTT
#DT1Matter

Aidez-moi à faire bouger les choses, voici ce qu’on peut faire !

Signaler leur produit sur signalement-santé : cliquez ici

LES RÉSEAUX SOCIAUX SONT LA CLÉ !

Les submerger de messages et de posts sur Facebook, Instagram, Twitter et même Youtube.
(cliquez sur le média de votre choix, j’ai mis les liens)

=> Les obliger à regarder la réalité en face et réagir !

On me l’a bien fait comprendre, si on les interpelle sur les réseaux sociaux, on obtient leur attention, car leur notoriété est en jeu.
C’est pourquoi je vous invite à leur envoyer le maximum de messages et publier des posts avec les # suivants, pour se fédérer, et unifier notre message. Si vous le pouvez, joignez une “belle” photo des dégâts provoqués par le FSL. Commencez vos posts par :

#HelloAbbott #FSLburntme #Le FSLmabrûlé

Vous pourrez y ajouter toutes les variantes que vous souhaitez, mais gardez cela !

Je prends cette campagne très à cœur, aussi si vous ne souhaitez pas vous montrer face à Abbott, envoyez-moi vos photos, vos initiales, votre ville et je publierai en votre nom.